La nécessité de combattre l’antisémitisme est une préoccupation urgente pour tous ceux – juifs et non-juifs – qui souhaitent vivre dans des sociétés exemptes de haine. 

Dirigée par les formateurs du CEJI – Une contribution juive à une Europe inclusive, la première formation du projet NOA a eu lieu en avril 2022 à Budapest et a formé en anglais des formateurs sur comment « lutter contre l’antisémitisme ». La deuxième formation aura lieu en juin 2022 à Bruxelles en français.
Ces nouveaux formateurs, répartis dans toute l’Europe, seront équipés pour toucher collectivement 1 000 personnes pendant le projet NOA et resteront une ressource de lutte contre les préjugés à long terme. La formation et le manuel sont basés sur le projet Belieforama, deux fois primé, qui se concentre sur les approches éducatives pour changer les attitudes stéréotypées et les comportements discriminatoires afin de créer des environnements inclusifs et équitables.

Date : 20 – 23 juin 2022 (français) 

Lieu : Bruxelles, Belgique 

Coûts : 100 euros (une aide peut être offerte) 

Date limite d’inscription : 16 mai 2022

Procédure d’admission : Notre objectif est de constituer un groupe diversifié et cohérent de formateurs qui deviendront des éléments dynamiques de la communauté du NOA à l’avenir. Une fois que vous aurez soumis votre candidature, elle sera transmise à notre comité d’admission pour examen. Vous serez informé(e) par e-mail de votre sélection au cours de la semaine débutant le 16 mai. 

Nous vous remercions de votre candidature. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : stephanie@ceji.org.

Les Juifs européens ont été confrontés à une montée des violences antisémites avant même le début de la pandémie. En 2019, six organisations juives européennes ayant des domaines d’expertise différents et représentant des voix diverses ont fait équipe pour créer un changement holistique et transformateur dans les sociétés européennes – de la base à l’élaboration des politiques, en développant des outils éducatifs et des formations pour les communautés, les clubs sportifs, les écoles et les autorités publiques ; des campagnes positives sur les médias sociaux ; des événements culturels et des “fiches de rapport” pour les États membres afin de les aider à lutter contre l’antisémitisme.

La formation des formateurs vise à compléter les autres activités du projet NOA pour faire progresser les politiques et les pratiques de prévention et de lutte contre l’antisémitisme par l’éducation.

Le cours de formation “Lutter contre l’antisémitisme” a été développé dans le cadre de projets financés par la Commission européenne, notamment le projet Belieforama : A Panoramic Approach to Issues of Religion and Belief, qui a remporté le premier prix du BMW Group Award for Intercultural Commitment. Son projet précédent, qui consistait à élaborer un programme de formation innovant pour lutter contre la discrimination fondée sur la religion et les convictions, a été récompensé par le Gold Award du programme d’éducation et de formation tout au long de la vie de la Commission européenne dans la catégorie de l’éducation des adultes.

La suite de programmes de formation du Belieforama, qui comprend lutter contre l’antisémitisme, est régulièrement proposée par le CEJI en Belgique aux travailleurs sociaux, aux enseignants, aux ONG et aux administrations publiques. Nous aimerions partager cette formidable ressource pour un travail similaire dans d’autres pays. Après 15 ans d’expérience avec ce programme de formation, le manuel est maintenant mis à jour pour être diffusé par le projet NOA et une nouvelle cohorte d’éducateurs.

Les participants aux programmes de formation dispensés par le CEJI ne reçoivent pas simplement des informations ; ils sont invités à apporter leurs propres expériences, perspectives et opinions en tant qu’apprenants actifs. Les formateurs utiliseront des méthodes de facilitation dans le cadre d’un processus pédagogique anti-biais qui est structuré et ouvert pour traiter les questions émergentes.

La formation offre une approche globale pour aborder l’antisémitisme dans ses nombreuses manifestations et à travers une variété de secteurs sociaux – jeunesse, écoles, sports, espaces interconfessionnels, société civile et autorités publiques. Elle s’appuie sur un processus pédagogique qui s’est avéré efficace dans la lutte contre les préjugés.

Un nouveau manuel du formateur sera fourni, riche en activités qui peuvent être sélectionnées “à la carte” pour répondre à une variété de contextes et de besoins d’apprentissage, qui équiperont les participants pour aborder certaines des questions pédagogiques les plus urgentes au niveau local.

Après la formation, les nouveaux formateurs seront accompagnés dans le développement de leur propre stratégie locale à long terme et autonome et animeront au moins deux ateliers au cours de l’année suivante. L’objectif du projet NOA est de toucher 1 000 personnes d’ici 2023 !

Les nouveaux formateurs seront intégrés dans la communauté de pratique émergente de NOA, où chaque personne et chaque organisation a un rôle unique à jouer dans la réalisation d’une Europe inclusive et démocratique où les communautés juives prospèrent.

A propos du CEJI – Une contribution juive à une Europe inclusive

Fondé en 1991, le CEJI est une organisation à but non lucratif basée à Bruxelles qui vise à créer une Europe inclusive et démocratique où tous les individus peuvent jouir pleinement de leur potentiel dans toute leur diversité.

La mission du CEJI de contribuer à une Europe inclusive découle de siècles d’expérience juive en matière d’intégration et des difficultés présentées par les préjugés et la haine. L’organisation est

convaincue que nous devons lutter contre toutes les formes de discrimination, notamment le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, la xénophobie, l’antitsiganisme, l’homophobie, la discrimination fondée sur la capacité physique et la discrimination fondée sur le sexe, l’âge et la religion.

L’accent mis par le CEJI sur le développement et la mise en œuvre de programmes d’éducation et de formation participatifs découle également de la tradition juive. L’éducation est une valeur fondamentale qui a aidé les communautés juives à se reconstruire et à prospérer à travers des siècles de persécution. Notre approche pédagogique est participative ; elle utilise un mode d’apprentissage de dialogue qui suscite l’empathie et le questionnement. Tout comme dans la tradition de l’étude talmudique, les formations du CEJI visent à faciliter une compréhension plus profonde des questions en jeu et contribuent ainsi à un discours public plus constructif et à des stratégies pratiques plus efficaces pour créer des environnements inclusifs.